PPRD Sud 3 face au coronavirus

La crise du coronavirus est désormais mondiale.

C’est pour contribuer à faire face à ce genre de crise transnationale que PPRD Sud 3 existe. Parce que les catastrophes ne connaissent pas de frontières, la coopération en matière de protection civile est fondamentale pour partager les connaissances et unir les efforts vers une réponse coordonnée. Se préparer pour faire face ensemble, c’est la raison d’être du projet PPRD Sud 3.

Face à cette situation exceptionnelle de crise sanitaire et aux imprévus inédits auxquels nous devons tous faire face mondialement, PPRD Sud 3 s’adapte.

Conformément aux directives des différents pays qui composent sa direction (Espagne, France, Italie), le projet a suspendu l’ensemble des ateliers prévus.

Mais l’esprit de coopération de PPRD Sud 3 compte bien perdurer. Pour cela, un think tank interne a été mis en place pour proposer de nouveaux formats d’échanges et de coopération entre les pays partenaires[1] et l’équipe du projet.

Les services de protection civile étant souvent en première ligne pendant les crises, les modalités choisies prendront en compte le surcroît d’activité auquel les agents doivent faire face.

L’équipe de PPRD Sud 3 vous informera naturellement sur les actions qui seront bientôt mises en place.

En attendant, pour obtenir une information sûre et vérifiée sur la situation de la pandémie, vous pouvez consulter le Centre Européen pour la prévention et le contrôle des maladies :
https://www.ecdc.europa.eu/en/geographical-distribution-2019-ncov-cases

A très vite,

L’équipe PPRD Sud 3.


[1] Les pays partenaires sont : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Tunisie. Les activités en Lybie et Syrie sont suspendues.

Mis en œuvre par

Implemented by

En partenariat avec

Partners