Communiqué de presse

Communiqué de presse

Exercice final sur les feux de forêts organisé par PPRD Sud 3 pour évaluer les progrès réalisés par les pays partenaires pendant la durée du projet.

Les gigantesques et nombreux feux de forêts qui ont sévi cet été dans le bassin méditerranéen montrent à quel point la préparation des services impliqués, le partage des connaissances et des outils et la coopération internationale sont nécessaires pour en venir à bout.

C’est précisément la raison d’être du programme PPRD-Sud III (Prévention, Préparation and Réponse aux Désastres naturels ou causés par l’homme pour la région Sud) qui soutient la coopération entre les services nationaux de protection civile du bassin méditerranéen. Objectif : mieux se préparer pour répondre aux catastrophes d’origine naturelle ou humaine pouvant survenir dans les pays du pourtour sud de la Méditerranée.

Arrivant à son terme après 3 ans d’activités, le projet PPRD Sud III organise un exercice final d’ampleur, réunissant à distance l’ensemble de ses pays partenaires autour d’une mise en situation, qui placera pendant deux jours, les participants en situation de devoir maîtriser un feu de forêt selon le programme suivant :

Mardi 14 au matin - Phase 1 :

Les incendies font rage dans le sud de l'Europe avec un fort risque signalé dans les pays du sud. Des feux ont déjà eu lieu au Liban et en Algérie. L’ensemble des moyens aériens européens sont engagés sur ces différents incendies. De nombreuses colonnes de secours ont été envoyées par l’Europe. Les vents ne faiblissant pas, la lutte va sûrement durer de nombreux jours.

Dans cette phase 1, il sera demandé aux participants de réaliser une analyse de la situation initiale et d’anticiper une issue défavorable, de préparer et restituer le plan de prévention national.

Mardi 14 après-midi - Phase 2 : 

Comme prévu, le feu se propage vers le sud. En France, en Espagne, en Italie, au Portugal, la situation semble stabilisée mais il faut maintenir la vigilance et les colonnes de pompiers sont éreintées. Les premiers feux sont signalés au Liban, en Jordanie et en Algérie. Ces trois pays demandent une aide des autres pays du sud de la Méditerranée et l’aide de l’Europe.
Dans cette phase 2, les pays touchés devront demander de l’aide à l’UE et communiquer à destination des populations et des médias. 

Mercredi matin - Phase 3 : 

Les feux dans les pays touchés sont en pleine expansion. Les premiers secours extérieurs arrivent essentiellement par voie aérienne. Ils attendent d’être récupérés et envoyés sur leurs zones d’engagement.

Dans cette phase 3, les pays touchés devront fournir leur plan d'engagement des moyens et expliquer comment seront engagées les unités envoyées par l’Europe ou les pays voisins poussant les pays aidant et les pays aidés à se coordonner.

Mercredi après-midi - Phase 4 : 

Le vent est tombé. Des pluies et des orages ont commencé à limiter les feux. 

Dans cette dernière phase, les participants devront faire un retour d'expérience de leur gestion de la crise. Est-ce que les mesures de prévention, de préparation, de conduite des opérations, de communication ont été efficaces ? Quels sont les points qu’il convient de pérenniser et quelles sont les pistes d’amélioration pour les prochaines crises à gérer et pas seulement liées aux feux de forêt ? 

Financé par la Commission Européenne, le projet PPRD Sud III regroupe 8 pays : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine et Tunisie[1] et est mis en œuvre par les directions générales de protection civile française, italienne et espagnole.

Des activités de renforcement des capacités, de conseil juridique et institutionnel et de soutien à des cadres de la protection civile ont été menées pendant ces trois années, autour de trois composantes : la prévention, la réponse, et la communication avec les populations et de de trois objectifs :

  • À l’échelle nationale : développer dans les pays concernés des actions de prévention, de réduction des risques et de préparation aux situations d’urgence, en partenariat avec l’ensemble des acteurs gouvernementaux et de la société civile.
  • À l’échelle du bassin méditerranéen : améliorer la collaboration et la coopération inter-États, voire régionale, afin d’être en mesure d’offrir une réponse coordonnée en cas de besoin.
  • Consolider la coopération institutionnelle entre le Mécanisme de Protection Civile de l’UE et les agences de protection civile des pays partenaires du pourtour méditerranéen.

Pour plus d’informations, contacter Virginie Ramey :

virginie.ramey@eces.eu, Whatsapp :0033.6.38.55.60.23


[1] La mise en œuvre du projet est actuellement suspendue en Libye et Syrie.

Mis en œuvre par

Implemented by

En partenariat avec

Partners